‘Ia ora na ! C’est comme ça qu’on dit bonjour à Tahiti. C’est de là que je viens, et je dois vous avouer que Paris me change beaucoup